Vincent Delory et Antoine de Léocour

Vincent Delory et Antoine de Léocour, deux jeunes français arrivés le jour même à Niamey sont enlevés alors qu’il étaient au Toulouse, un maquis du centre de Niamey. Ils sont tués au cours des heures qui suivent lors d’une fusillade près de la frontière malienne. Trois gendarmes nigériens sont également tués au cours de ces événements. Nous avons une pensée émue pour leurs familles et leurs proches.

Pour des raisons de sécurité nous sommes amenés à bouleverser le déroulement du projet. Les deux séjours de recherche prévus à Niamey sont annulés et remplacés par un unique séjour au Burkina Faso. En effet, nous ne pouvons maintenir les deux séjours car, la majorité des participants sont nigériens et il est nécessaire de financer leur déplacement et leur résidence à Ouagadougou.

Les modifications du budget inhérentes à ces changements ont été réalisées après plusieurs mois. Le séjour, d’abord maintenu en juillet 2011, a été repoussé au début 2012, pour finalement se dérouler en juillet.

Genèse

Sous l’impulsion du directeur de l’INDRAP, M. Moukeila Sanda, Chantal Enguehard examine les possibilités d’une collaboration entre l’Université de Nantes et l’INDRAP. Nous rédigeons un projet de recherche visant à mettre en ligne les dictionnaires éditoriaux dont j’ai collecté les fichiers quelques années plus tôt.

Il s’agit de mettre à disposition de la population des dictionnaires de bonne qualité et qui soient correctement documentés (origine du dictionnaire, alphabet, étiquettes lexicales, etc.). Ces dictionnaires seront également utilisables par des chercheurs.

Recueils de dictionnaires

Lors de séjours d’enseignement ou de recherche à Niamey, Chantal Enguehard recueille de manière informelle les fichiers sources de dictionnaires produits par la Soutéba (« Programme de soutien à l’Education de Base ») programme financé par l’Union Européenne (8e FED/CE) de 2004 à 2009.

Il s’agit alors de sauvegarder ces fichiers sources afin qu’ils ne soient pas perdus.